23/06/2011

Des scrupules ?

Nous fonctionnons tous différemment, c'est une évidence et si parfois, nos différences peuvent faire la richesse de notre espèce; elles peuvent également être consternantes.

SammyDimanche dernier, j'ai profité d'une éclaircie pour photographier Rémi et Sammy, deux des derniers équidés sauvés par Equi'chance. Devant ces deux grandes peluches vivantes et leurs regards si innocents, je n'ai pu m'empêcher de réfléchir un petit peu…
Comment est-il possible de maltraiter, de condamner ou de mettre à mort l'une de ces créatures ?

A chaque étape qui les mène vers l'échéance finale, il y a au moins un humain qui se retrouve confronté à leurs frimousses et à leurs regards. Et pas une fois, il n'y a ne fut-ce qu'un petit scrupule pour arrêter la machine. Le propriétaire qui les cède au marchand veut-il faire croire qu'il est naïf au point d'ignorer ce qu'il va advenir d'eux ? Le maquignon lui, il sait que lorsque le chevillard et lui s'entendent sur le prix, les jeux sont faits. Le chevillard, n'en parlons pas, il n'est même pas humain et même un robot a plus de grandeur d'âme.
RémiQuant à l'abatteur, là, j'ignore comment il réussit à poser son pistolet à boulon captif sur leur front. Je suppose qu'il fait ça froidement sans se poser de question et que pas un seul de ces regards ne le poursuit après sa journée aux abattoirs. Il le fait sans doute sans aucune méchanceté et il ôte les vies comme ça, machinalement, mécaniquement. Comme un robot, encore un.

Non, décidemment, nous ne fonctionnons vraiment pas de la même manière. Génétiquement parlant, nous appartenons à la même espèce et avons les mêmes organes mais malgré cela, quelque chose cloche.
Ces gens là sont ils conscients d'être dépourvus de toute notion de compassion ? Et si oui, sont-ils content de ça ?

A la limite, ça devrait peut-être nous faire peur… Peut-être un jour, les progrès de la génétique rendront possibles la mise en évidence d'un gène de la compassion ? SammyJe n'ose imaginer notre futur si par facilité, on décide de nous ôter ce gène par une quelconque manipulation scientifique. Ce serait parfait pour la société de consommation… Tous dans le même moule, celui de l'humain modèle standard bien docile et malléable à souhait; le consommateur idéal.

Revenons un peu sur terre… Dans ces instants de réflexion, un certain sentiment de révolte naît en moi et je me prends à maudire une majorité d'éleveurs; ceux pour lesquels ces poulains n'étaient que des produits ratés qu'il faut éliminer au plus vite par souci de rentabilité.
Je déteste cordialement ces menteurs, ces hypocrites qui vous font croire qu'ils aiment passionnément les chevaux et les élèvent avec tendresse.
Ce n'est que de la poudre aux yeux, la seule chose qu'ils aiment réellement, c'est le pognon que leur rapporte la vente de leurs "produits".
RémiD'ailleurs, leurs poulinières chéries finissent également chez le marchand. C'est devenu viscéral, leur présence et leur discours me donnent la nausée; ils peuvent se la péter grave et revendiquer le sérieux de leur élevage, ils n'aiment pas les chevaux. Des exceptions ? Mais bien entendu, il y en a ! Mais Bon Dieu, elles sont rares, bien trop rares !

Le profit, il n'y a que ça de vrai; comme la terre autour du soleil, le monde tourne autour de fric. Faire du blé à tout prix et la fin justifie les moyens. Une vie vaut un écran plasma ? Allez hop, c'est vendu !
Combien de vies pour un beau 4 x 4 ? Allez, dans onze mois si tout va bien, c'est dans la poche; vite, passe-moi le catalogue des étalons.  

Et pendant ce temps là, Rémi et Sammy m'observent avec leurs grands yeux emplis de bonté; sans doute en ignorant ce à quoi ils ont échappé, ils savourent tranquillement leur nouvelle vie.
Rémi, 18 mois et Sammy, 11 mois; tous deux sauvés de la boucherie.

SammyCondamnés pour quelles raisons ? Ah ça… C'est tellement vaste et ridicule. Auparavant, les sélections s'opéraient principalement sur la conformation mais maintenant, les choses changent. La mode est aux juments pies ? Allez, tout poulain mâle est déjà mal barré en naissant et si en plus, il est noir ou alezan, ça craint.

Allez, fermez les yeux même si ça arrive près de chez vous. Pas de vague, je ne vois rien, je n'entends rien et je ne dis rien.
Demain, je crée un blog sur les jeux vidéo ou sur le foot ou les bagnoles; c'est tellement plus facile de parler de ce que les gens veulent entendre, c'est plus clean et plus conformiste. N'y croyez pas trop hein, ça n'arrivera pas; ni près de chez vous, ni ailleurs.

22:18 Écrit par Oli dans 2011, Protection animale | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : equi'chance, rémi, sammy |  Facebook | | |