14/12/2010

Mots d'enfant

J'ai toujours été fier de ma pupuce et heureux de voir les sentiments qu'elle éprouve pour les équidés. Du haut de ses 8 ans, elle me demande de temps à autre de pouvoir écrire quelques mots sur l'ordinateur et cette fois, elle a rédigé quelques phrases en l'honneur de ses amis équidés. J'ai corrigé les rares fautes qu'elle avait commises mais j'ai choisi de ne pas toucher à la syntaxe.  Les mots d'une enfant, dans toute leur simplicité mais avec la force de l'authenticité et de la spontanéité. Certains des chevaux dont elle parle sont décédés mais leur souvenir reste gravé en elle.
Avec Misery

"J'adore  les  chevaux  et  je  fais  de  l' équitation   et   c'  est  trop  bien.  Misery    il  était  très  gentil  avec   moi    et  moi  aussi   j' étais  très   gentille   avec  lui . Morgane  était  sa  meilleure  amie  des  chevaux   et  des  juments. Zita  c' est  une  ponette très  gentille  avec  moi   et moi  aussi  j'étais        très   gentille  avec  elle    et son  meilleure  ami  c'était  Nafnaf   un  poney    très  gentil .Sérena  une jument    frison  très  gentille  avec  moi  et  moi    aussi    j'  étais  très  gentille  avec  elle. Chatanooga   une  jument   frison  très  gentille  avec  moi  et  mon   papa    et  nous  aussi  on  était  très  gentil  avec  elle.  Bugaboo  un  trotteur  français   très  gentil    avec     nous  et  nous  aussi  on  était gentil  avec   lui.  Pélénore   une  jument    percheron  et  son   amie fanny  était  aussi  un  percheron. "

 

Avec Bugaboo

Avec Pelenore

Avec Zita

Avec Coolmax

Val & Flicka

Avec Naf-naf

Avec Petite fleur

23/10/2010

Mouvement (4) Galops de printemps

Regarder les chevaux galoper a toujours le même effet sur moi : je me retrouve alors tel un gamin émerveillé, les yeux ronds comme des billes devant ce spectacle dont l’extrême simplicité fait toute la beauté. Les images que ces chevaux m’offrent sont de véritables trésors ; la joie qu’ils expriment en se défoulant de la sorte rejaillit autour d’eux et peut illuminer ceux qui prennent la peine de les admirer. Ces galops sont des générateurs de sourires, ils incitent à rêver à de folles chevauchées…

Je pense souvent à ces photographes qui ont l’immense chance d’aller à la rencontre des chevaux libres qui s’ébattent sur des espaces immenses où aucune trace de la main de l’homme n’est visible ; je me prends alors à les envier…

Justinette Jasmine

Memphis

Morgane Misery.jpg

Firona

21/10/2010

Beaux, en toute simplicité

En voyant dernièrement des cavaliers préparer leurs montures avant un concours et en regardant tous ces fringants jeunes chevaux bien pansés et parés de leurs plus beaux atours ; je me suis remémoré tous ces chevaux âgés que je connaissais si bien. Malgré le poids des ans et les vieilles blessures, ils étaient beaux à leur manière, de par leur nature même.

jument frison, MankalaOui, ces chevaux étaient splendides à mes yeux et ils le resteront dans les souvenirs que je garde. Parfois tellement abîmés par un passé difficile ou simplement par la vieillesse et son lot d’affections chroniques ; ils gardaient encore cette étincelle de beauté propre à la noblesse de ces merveilleuses créatures. Je regarde régulièrement leurs photographies et  me dis souvent que bon nombre d’entre eux étaient les plus beaux chevaux qu’il m’ait été donné de voir. Parce que la beauté ne réside pas forcément dans une robe lustrée ou une crinière bien peignée ; elle se trouve également dans l’expression d’un regard, dans une simple attitude ou mieux encore, dans l’intensité d’une relation.

 

Pur-sang anglais, Misery

jument Laly

jument welsh Julie

Brisan

 

Je garde espoir pour tous ces jeunes et beaux chevaux que je croise, que lorsque les années auront passé, il se trouvera encore des yeux pour les contempler et les trouver magnifiques. La pire des ingratitudes, c’est d’oublier.

17/09/2010

Goodbye my friend...

Le mois passé, un ami s’en est allé…

C’est ma petite pupuce qui me l’a annoncé, elle était là avec ses yeux emplis de larmes et toute cette peine qui la submergeait ; son favori de toujours était décédé…

064-1.jpg

 

Certaines personnes ont parfois difficile à comprendre la peine que l’on peut ressentir face à la perte de ce qui n’est pour eux qu’un animal ; comme si cet être n’était en fin de compte, qu’un simple élément de décor de notre vie. Pour nous, c’est autre chose car cet être si différent de nous nous a offert des choses précieuses, des instants simples mais ô combien précieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

064-2.jpg

 

 

 

Misery était un splendide pur-sang anglais, un cheval magnifique à l’histoire tragique et pour nous, il était avant tout un ami. Ma pupuce lui vouait une véritable admiration, il était vraiment le plus chéri de tous ses chéris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant à moi, je n’avais jamais rencontré de pur-sang anglais avant de me retrouver face à lui ; je m’imaginais ces chevaux comme de fiers coursiers vifs et nerveux, des bêtes d’hippodrome toujours prêts à se détendre comme des ressorts. Mais en Misery, j’ai découvert un cheval d’une extrême douceur, d’un caractère profondément gentil et amusant. Son regard exprimait sa bonté, il pétillait littéralement de curiosité.

064-5.jpg

L’histoire de Misery m’avait profondément bouleversé, je n’aurais jamais cru qu’il puisse se remettre du calvaire qu’il avait vécu. La maltraitance peut revêtir de nombreuses formes, dans le cas de Misery, c’était une totale négligence qui l’avait amené aux portes de la mort. Ce ne sont pas uniquement de bons soins qui ont pu le remettre en état ; il a fallut qu’il s’en sorte mentalement, par lui-même, en choisissant de faire confiance à une race qui l’avait fait tant souffrir.

064.jpg

 

Je garde de merveilleux souvenirs de Misery, je suis vraiment content d’avoir pu le connaître, le côtoyer et savourer les instants qu’il nous a offert.

 

Bye bye Misery…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

064-4.jpg

12:40 Écrit par Oli dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : misery |  Facebook | | |

20/07/2010

Portraits (12)

062.jpg

062-1.jpg
062-2.jpg

062-3.jpg
062-4.jpg