11/11/2010

11 novembre

11 novembre 2010, le temps est gris et froid, la pluie s’écrase sur les vitres.

Le temps n’était pas meilleur le 11 novembre 1918 et pourtant, beaucoup de cœurs se sont réchauffés parce que ce jour là, l’Armistice mettait enfin un terme officiel à une guerre terrible.

Plus proche de nous, Léo Ferré chantait : « avec le temps, tout s’en va …»

Et il est vrai qu’après toutes ces années, on a tendance à oublier. Les derniers soldats survivants de la Grande Guerre ont tous disparu et le devoir de mémoire n’est plus aussi suivi.

Pourtant, il serait bon de raviver le souvenir, de penser à nos aïeux qui ont souffert qu’ils fussent combattants ou civils car la première guerre mondiale, c’est avant tout 20.000.000 de morts et 21.000.000 de blessés militaires et civils.

Ne serait-il pas bienvenu de braver le froid aujourd’hui et emmener nos enfants devant le monument aux morts de notre ville ou village ? Leur expliquer ce que fut cette guerre et les souffrances qu’elle a engendrées.

087.jpg

Sortir les livres de la bibliothèque et leur montrer ces images de désolation, leur parler de ces familles détruites et leur faire prendre conscience du confort de leur vie actuelle.

Mais aussi, leur montrer comment les valeurs d’entraide et d’altruisme ont permis à nos ancêtres de reconstruire leur pays en ruine et nous remémorer nous-mêmes combien ces valeurs sont importantes.

Ce blog étant consacré aux chevaux, j’ai également à cœur d’avoir une pensée particulière pour ces animaux soldats qui ont servi aux côtés des hommes, enduré les mêmes souffrances et sont tombés par centaines de milliers. A titre d’exemple, la Grande Bretagne a perdu 484.000 chevaux sur un effectif de 1.000.000. Morts de faim, de froid, d’épuisement, de maladie ou déchiquetés par la mitraille.

087-1.jpg

087-2.jpg

087-3.jpg

14:28 Écrit par Oli dans Articles, Hommage | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : 11 novembre, armistice, 14-18, guerre |  Facebook | | |