15/03/2015

Au cordeau

Une belle rencontre en 2014, celle de Wallace et de son meneur.

trait,cordeau,photographie,débardage

trait,cordeau,photographie,débardage

trait,cordeau,photographie,débardage

 

trait,cordeau,photographie,débardage

trait,cordeau,photographie,débardage

04/11/2012

Les galgos

galgos,lévriers,chiensUne fois n'est pas coutume, ce post n'est pas consacré aux équidés mais à d'autres braves compagnons qui partagent notre vie depuis quelques années.

Bruja et Romeo sont deux "galgos" ou lévriers espagnols. Ces chiens au caractère très doux vivent un véritable calvaire dans leur pays d'origine. Proches de leurs cousins "greyhounds" qui eux, courent sur cynodromes; les galgos sont utilisés pour la chasse ou encore pour des simulacres de chasse durant lesquelles ils coursent des proies vivantes. Leurs propriétaires prennent des paris avant ces chasses et bien entendu, il n'y a qu'un seul gagnant; malheur à ceux qui ont déçu leurs maîtres. Par tradition barbare, le galgo usé est mis à mort suivant des méthodes des plus cruelles selon qu'il ait été bon ou mauvais chasseur. Quelques-uns en réchappent néanmoins et se retrouvent dans des refuges en attendant d'être adoptés. Lorsque l'un d'entre eux est adopté, sa vie change radicalement; habitué à diverses formes de maltraitance et peu ou pas nourri, il se retrouve couvert de bons soins et avec un véritable statut d'animal de compagnie.

galgos,lévriers,chiens

Evidemment, beaucoup d'entre eux sont profondément traumatisés par leur passé et l'adaptation ne se fait pas en un tournemain; les adoptants doivent faire preuve de compréhension et s'attacher à aider le galgo à devenir un chien équilibré.

Bruja est une galga (femelle) et Romeo, un galgo (mâle); tous deux sont arrivés en Belgique via des associations qui se chargent de leur trouver des familles et de les rapatrier.

galgos,lévriers,chiens

Bruja et Romeo sont des chiens très calmes et extrêmement doux. Ils n'aboient jamais, pas même quand on sonne à la porte. N'ayant jamais connu la douceur dans leur vie passée, ils sont insatiables de caresses. Ce sont également deux grands gourmands qui peuvent même s'avérer chapardeurs si l'occasion se présente. Cela se comprend puisqu'ils ont connu de grandes privations et c'est à nous de veiller à ne rien laisser à leur portée.

Beaucoup de gens pensent à tort que ce sont des chiens explosifs et infatigables. S'il est vrai qu'ils peuvent se transformer en missiles lorsqu'ils sont lâchés, cela ne dure pas très longtemps et leur passe-temps favori reste la sieste pour laquelle ils ont développé des aptitudes extraordinaires. D'ailleurs, autoriser un galgo à profiter d'un fauteuil, c'est lui offrir le paradis sur terre. Dans certains cas, le galgo pourra devenir déconcertant de paresse.

galgos,lévriers,chiens

Un grand jardin bien clôturé (les galgos franchissent aisément des obstacles d'un mètre cinquante) est idéal pour eux pouvoir se défouler un peu mais un galgo ne sera pas malheureux en appartement pourvu qu'il puisse profiter de plusieurs belles promenades quotidiennes. Les laisser dans le jardin sans surveillance n'est pas une très bonne idée, le galgo ayant souvent tendance à explorer son environnement tant en surface qu'en sous-sol et ses aptitudes au jardinage sont contestables. De plus, lorsque son instinct de prédation est réveillé, il se montre très opiniâtre.  

galgos,lévriers,chiens

Ce sont des chiens très amusants et très sociables; ils semblent d'ailleurs très enclins à reconnaître leurs congénères. Par contre, cela se passe en général assez mal avec les chats qu'ils considèrent sans doute comme des lapins à petites oreilles. Autant dire que vu leur vitesse, un chat en terrain découvert n'a aucune chance de leur échapper; leur maître à donc tout intérêt à éviter la confrontation pour ne pas causer de drames. Certains ont néanmoins pu être habitués à cohabiter pacifiquement avec des chats.

galgos,lévriers,chiens

Il y a énormément de galgos à sauver et à adopter, les associations ne manquent pas et il suffit de taper "galgo" dans Google pour s'en rendre compte. N'hésitez pas à changer la vie d'un de ces adorables compagnons.

11:46 Écrit par Oli dans 2012, Articles | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : galgos, lévriers, chiens |  Facebook | | |

23/10/2012

Maréchalerie : un art (2)

Suite de la série précédente

maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturel

maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturel

maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturel

maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturel

22/10/2012

Maréchalerie : un art

Maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturelLa maréchalerie a toujours vivement éveillé mon intérêt; plus qu'un métier, c'est un art qui requiert de nombreuses qualités. Le maréchal-ferrant exerce une profession éprouvante qui mobilise autant son attention que ses forces. Cet art est évidemment très physique mais il comporte également une partie très technique que l'on ignore sans doute. Le but n'est pas de simplement raccourcir un sabot comme on couperait un ongle ou encore d'y clouer un morceau de métal préalablement mis en forme sur une enclume. Non, le maréchal-ferrant doit en savoir beaucoup plus; il doit connaître la mécanique du cheval, être capable de conserver ou de lui rendre des aplombs corrects ou encore, de le soulager grâce à une ferrure orthopédique adaptée.

 

Maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturelEt comme si cela n'était pas encore suffisant, il doit prendre garde à tous les risques qui l'environnent dans l'exercice de sa profession. Le maréchal-ferrant manipule des animaux lourds pouvant accidentellement occasionner des blessures incapacitantes; il utilise également des outils coupants et contondants. En bref, il n'y a pas de place pour l'improvisation.

Sans compter les conditions de travail qui peuvent parfois être éprouvantes; qu'il doive braver le froid mordant de l'hiver ou courber l'échine sous un soleil de plomb, l'artisan doit s'y mettre pour faire chauffer la marmite.

 

 

C'est avec beaucoup de respect que je vous présente ces séries d'images de leur art.

Maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturel

Maréchalerie,maréchal-ferrant,parage naturel

10/06/2011

Pas de place à l'improvisation

On ne s'improvise pas vétérinaire…

S'il est vrai que certains soins peuvent devenir simples et coutumier comme le pansage d'une plaie sans complication ou l'administration de médicaments per  os; d'autres actes doivent impérativement être effectués par ceux qui ont les compétences nécessaires pour les réaliser.

MankalaAvoir assisté à certains de ces actes ne permet pas d'en acquérir la maîtrise et de les pratiquer soi-même sans mettre en péril l'intégrité physique de l'animal. Il vaut mieux savoir faire preuve de bons sens, reconnaître son incompétence et faire appel à un véritable spécialiste formé et expérimenté.

Parfois, de tels actes peuvent conduire à la catastrophe et l'animal risque d'en garder de terribles séquelles voire même, de mourir.

Un exemple à ce propos et concernant les équidés : l'occlusion œsophagienne.

Si dans un tel cas, des mesures de premiers soins sont à prendre; l'insertion d'une sonde gastrique ou d'un substitut de sonde par un particulier est à proscrire. Cet acte doit impérativement être effectué par un vétérinaire qui pourra le cas échéant, s'assurer de ne pas injecter par erreur, du liquide dans les poumons de l'équidé. Des cas existent où des chevaux sont décédés par étouffement, des suites d'un tel acte mal réalisé.  On peut dire dans un tel cas que le propriétaire à littéralement tué son cheval et assimiler cet acte à une maltraitance grave. Causer la mort d'un animal dans de grandes souffrances en présumant de ses compétences est impardonnable, c'est encore pire que de l'amener soi-même aux abattoirs.

MankalaMieux vaut donc solliciter l'aide d'un vétérinaire plutôt que de commettre l'irréparable et devoir vivre avec le remord.

Les images associées à cette note constituent une simple décoration et sont bien entendu, sans rapport avec le contenu de l'article.

13:48 Écrit par Oli dans Maltraitance | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |