01/02/2012

Il fait froid ? Et alors ?

Le thermomètre affiche 9 degrés au dessous de zéro, un petit frisson me parcourt lorsque le vent glacé vient me piquer le visage; je rentre un peu plus le cou dans le col de ma veste et je m'émerveille devant ce beau soleil coloré qui se lève au-dessus des bois. En cet instant, je remercie en pensée le maréchal-ferrant de nous avoir donné rendez-vous de si bon matin. Qu'importe le froid, la seule vue de l'astre rougeoyant réchauffe le cœur et l'esprit.

julia,jument frison,hiver

julia,jument frison,hiverJe me détache vite de ce qu'embrassait mon regard il y a encore un instant pour aller retrouver notre belle dame noire et là, comme d'habitude, je ne peux m'empêcher de sourire dès que je l'aperçois; son attitude est tellement équivoque : elle m'accueille au premier regard. Il y a encore quelques temps de cela, je me disais qu'elle semblait être contente de me voir mais maintenant, ce sentiment est devenu une certitude; Julia manifeste son intérêt et sa joie dès qu'elle m'a aperçu. Je ne suis pas encore assez près pour entendre le petit son sourd qu'elle émet mais je vois le frémissement de ses naseaux et sa lèvre supérieure qui tremble. Comment ne pas sourire ?

 

Churchill disait que l'extérieur du cheval a une influence bénéfique sur l'intérieur de l'homme et je ne peux m'empêcher de penser à cette citation tant elle illustre parfaitement ce qui se produit en moi en ces moments là. Pourquoi décrire ? C'est si simple : je me sens bien et il n'est nul besoin de mots pour en parler. C'est un instant privilégié, je ne vais pas à la rencontre de ma jument, je vais vers une amie; une créature qui n'est faite que de bonté, douceur et honnêteté.

 

julia,jument frison,hiver

 

Une première année vient de s'écouler et quand je regarde ce temps écoulé, je vois que mes espérances ont été dépassées. Bien entendu, j'espérais tisser de beaux liens et instaurer une relation de confiance entre nous mais je ne m'attendais pas à une telle complicité ni à une telle amitié. Ce n'est pas présomptueux mais j'aime à penser que ce n'était pas acquis d'avance. Bien qu'étant d'un naturel doux, Julia n'est pas le genre de cheval à offrir sa confiance spontanément; c'est une jument flegmatique mais expérimentée et au caractère bien trempé. Cette amitié, cette confiance, cette complicité et cette générosité, il a fallut les mériter et bien qu'il ne fut pas nécessaire d'être capable de choses extraordinaire pour y parvenir, je suis heureux d'avoir pu les gagner. Tout le monde dispose des clés, il suffit juste de vouloir les utiliser… Patience, persévérance, authenticité, respect  et authenticité. L'humilité également puisqu'il faut admettre que l'animal a quelque chose à vous apprendre.

 

julia,jument frison,hiver

 

La visite du maréchal-ferrant m'a également fait plaisir par rapport à cette année écoulée. Je dois avouer qu'il y a un an, les pieds de Julia ne m'inspiraient rien de bon; elle avait visiblement été négligée et leur aspect m'inquiétait quelque peu. Aujourd'hui, je suis rassuré et ses pieds sains tout comme sa bonne santé et sa joie de vivre me comblent puisqu'ils me confirment qu'elle ne manque de rien et qu'elle est bien entretenue.

Sur ce, je remets quelques couches de vêtements et je retourne auprès de notre perle noire.

15:12 Écrit par Oli dans Le journal de Julia | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : julia, jument frison, hiver |  Facebook | | |

30/12/2011

Enfin, un peu de soleil :-)

Enfin ! Un rayon de soleil qui permet de sortir l'appareil photo et de prendre quelques clichés.

Julia, frisonQuant à Julia, elle est d'humeur égale comme toujours; qu'il pleuve, qu'il vente ou que le ciel soit bleu, la météo n'influence pas la douceur de son caractère.
Et comme d'habitude en hiver lorsque je la sors en piste, je dois l'y rejoindre pour qu'elle bouge un peu sinon, elle se plante devant la sortie et attend. En fait, j'ai une jument qui se comporte un peu comme un chien et je me promène donc dans la gadoue avec mon gros chien noir de 500 kilos.

Bien entendu, j'essaye que ma fille puisse capter son attention et en profiter puisqu'elle en a moins souvent l'occasion. Cette montagne de douceur est d'ailleurs une confidente qui garde ses secrets d'enfants et je m'en émerveille comme tous les papas le font certainement.Julia, frison

Oh, bien entendu, j'en fais moi aussi une confidente quand nous sommes seuls. J'ai toujours fait ça, je ne peux pas m'empêcher de bavarder durant le pansage et tant pis pour les chevaux qui doivent se farcir mes monologues; je les remercie d'ailleurs de s'y prêter de si bon gré.

Nous arrivons au terme d'une année qui a vu débarquer notre merveilleuse Julia au moment où je m'y attendais le moins. Comme quoi, la vie nous réserve bien des surprises…
Et si je regarde un peu en arrière, je vois l'évolution d'une belle relation où, durant les premiers mois, Julia passait son temps à m'obliger à me remettre en question. Maintenant, les choses semblent être fixées et ce qui est certain, c'est que j'ai avec elle, un véritable complice.

Julia, frison

Les vieux chevaux ont beaucoup à offrir pour autant que l'on puisse s'attacher à regarder dans une autre direction que celle des performances et ils ont toujours quelque chose à nous apprendre. J'aime beaucoup la compagnie de ces retraités qui, du haut de leur expérience, ne s'en laissent pas compter et dont la confiance se mérite.

Julia, frison

Voilà, je vous retrouve demain pour les vœux.

Julia, frison

23:47 Écrit par Oli dans Le journal de Julia | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : julia, frison |  Facebook | | |

18/10/2011

Tendre

 

Même avec  quelques traces de boue séchée sur sa robe d'ébène, il se dégage d'elle une telle classe lorsqu'elle vient à notre rencontre avec sa démarche coulée. Et puis, voilà ces instants si simples et si précieux, ce sourire d'une petite fille et ce regard tendre et bienveillant d'une brave jument.

julia, val

julia, val

julia, val

julia, val

julia, val

11:31 Écrit par Oli dans Le journal de Julia | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : julia, val |  Facebook | | |

04/10/2011

Just pic's

Je devrais m'abstenir d'écrire dans des moments comme celui-ci  et pourtant, ça me ferait vachement du bien de balancer un peu. Je vais quand même m'abstenir…

Heureusement, les photos sont là pour donner un peu de poésie à ce monde de cons.

Julia

Julia

Julia

Julia

Julia

Julia

23:33 Écrit par Oli dans Le journal de Julia | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : julia |  Facebook | | |

30/09/2011

La dame noire des riengonautes ;-)

Julia, jument frisonUn vendredi de congé sous un beau soleil, quoi de plus propice pour emporter l'appareil photo en allant rendre visite à Julia ?

Et bien, à part de l'autre côté de la clôture, impossible de photographier la belle… Pas moyen de prendre un simple mètre de recul, elle reste invariablement collée à moi où que j'aille dans la prairie.
J'ai même essayé de la surprendre en me glissant derrière l'imposant Kikou pendant que Val lui donnait une friandise; peine perdue, Julia a simplement accéléré l'allure pour me rejoindre…

Si c'est bien embêtant pour les photos, c'est par contre une immense satisfaction sur le plan relationnel. Dès qu'elle me voit descendre le chemin vers les prairies, elle me fixe du regard et je vois ses naseaux frémir. Elle m'accueille avec un petit hennissement sourd et vient se coller à quelques centimètres de moi dès que je mets un pied dans la prairie. Je fais quelques pas et j'ai Julia à l'épaule droite et Kikou à la gauche comme deux gardes du corps.

Quand je regarde Julia, j'ai de plus en plus l'impression qu'elle est en train de rajeunir, elle est de plus en plus belle et de plus en plus gracieuse, sa robe est brillante et ses muscles roulent sous sa peau d'ébène; un vrai modèle…  Un truc marrant au passage : si les mouches sont bien embêtantes pour les autres chevaux, elles sont toujours moins nombreuses sur Julia alors que je ne lui ai jamais vaporisé le moindre répulsif; je n'ai aucune idée de ce qui peut causer cela.

Julia, jument frisonBien entretenue, bien soignée, chouchoutée, elle a la retraite qu'elle mérite et parfois, j'ai cette drôle d'impression qu'elle en est consciente et nous remercie de cette revanche sur le destin.
J'espérais bien nouer de forts liens avec elle mais l'amitié qu'elle m'offre va au-delà de mes espérances, je m'estime plus que chanceux et Julia est certainement le cheval de ma vie. Je crois l'avoir déjà écrit: il me semble retrouver en elle, un condensé des qualités que j'ai vues en d'autres avant elle. Elle est douce, me respecte et en même temps, elle a ce caractère bien trempé de grande dame à qui on ne la fait pas; sa confiance se mérite tout comme son amitié et elle n'hésite pas à me rappeler de temps à autre que rien n'est acquis et qu'une relation doit s'entretenir.
Elle est un tantinet possessive mais j'avoue que ça ne me déplais pas de la voir un peu jalouse à l'occasion notre "Julia des riengonautes" ;-)

 

Julia, jument frison

 

22:17 Écrit par Oli dans Le journal de Julia | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : julia, jument frison |  Facebook | | |