06/12/2010

Le Noël d'Equichance

La neige et le froid n'ont pas eu leur effet décourageant; même si les routes étaient quasi impraticables, il en fallait plus pour nous dissuader d'aller rendre visite aux protégés de l'asbl Equi'chance ce dimanche 5 décembre.

Equi'chance MysticUne chose est certaine : le jeu en valait la chandelle ! Christelle, Fabian et leurs proches avaient mis tout en œuvre pour accueillir de la meilleure façon qui soit, les visiteurs qui avaient bravé le blizzard pour découvrir l'association et venir rencontrer leurs protégés.

Un sympathique petit marché de Noël permettait à tout un chacun de soutenir l'association en achetant un bijou, un objet de décoration, un mug ou un t-shirt aux couleurs de l'asbl ou encore, en offrant un chèque nourriture, parage, vermifuge,…

Equi'chance Furie

J'étais évidemment impatient d'aller à la rencontre des pensionnaires et de retrouver notamment, une sympathique jument que j'avais déjà eu la chance de croiser. Mais avant de parler d'eux, il me semble opportun de citer  en exemple les installations de Christelle et Fabian; un mot pour résumer : impeccable ! Les stalles sont spacieuses, d'une propreté irréprochable et pourvues de litières fraîches; on se rend compte immédiatement que l'entretien est quotidien et qu'un grand soin y est apporté. Les équidés sont resplendissants de santé.

Un petit coucou aux petits poneys Lucky, Robin, Bumba et Ticoeur, tous proposés à l'adoption; on ne manque pas de s'attendrir sur leurs frimousses sympathiques.
Une prise de contact avec Furie et l'adorable Futée qui m'a littéralement tapé dans l'œil par sa douceur et sa gentillesse. Ensuite, c'est le moment de saluer Mystic; une belle petite jument arabe que je connaissais déjà et de découvrir Stikko, splendide yearling New Forrest devenu très rapidement mon coup de cœur du jour.

Equi'chance FutéeUne douce odeur de cannelle invite le visiteur à franchir le seuil de la cafétéria; le vin chaud ramène vite les couleurs sur les visages fouettés par la neige. Tout est prévu pour pouvoir se restaurer et refaire le plein d'énergie. L'occasion de déguster un délicieux hot-dog végétarien, de savourer une bonne soupe à l'oignon avec ses croûtons et son fromage et de se laisser tenter par les desserts… Que choisir ? Une bonne mousse au chocolat, un tiramisu ou un morceau de bûche de Noël ?
Les plus frileux se réchaufferont le sang avec un petit pequet ou pourquoi pas, avec un café au cognac ou à l'amaretto.

 

 

 

La bonne humeur était au rendez-vous et il est certain que personne ne regrettera d'avoir bravé les éléments pour participer à la fête. C'est avec regret que nous avons pris congé et nous ne raterons certainement pas l'occasion de revenir.

Equi'chance StikkoPour toutes celles et ceux qui souhaitaient se rendre à cette fête de Noël de l'asbl Equi'chance et ont du y renoncer suite aux conditions extrêmes de ce dimanche, pourquoi ne pas soutenir l'association et récompenser tous leurs efforts en leur faisant un petit don ? Rendez-vous sur le site pour les coordonnées.

Equi'chance est une association petite par la taille mais elle est incontestablement grande par la qualité de son travail, son engagement, son sérieux, son accueil et la gentillesse de ceux qui la font tourner.

25/11/2010

Ushuaia - Petite pause

Bien le bonjour à toutes et tous, à l'heure où vous lirez cette note, je serai confortablement (je l'espère) installé sur mon lit d'hôpital. Pas d'appréhensions concernant l'opération qui se déroulera en fin de journée, je suis plutôt impatient d'être débarrassé de toutes ces pièces en trop qui me causent bien des soucis depuis trop longtemps. Ceci dit, j'espère cette fois, ne plus faire les frais d'une rare complication qui bien que pouvant être fort intéressante pour le corps médical, n'est pas des plus agréable pour le patient ! lol

Je vais certainement me faire dorloter par une myriade de jolies infirmières prévenantes et soucieuses de mon confort; c'est du moins comme cela que ça se passe dans mes rêves. (On m'a rappelé dernièrement qu'il fallait croire en ses rêves; j'obtempère !)

Mon portable me rendra vraisemblablement visite durant l'hospitalisation mais il est fort possible que je ne puisse pas squatter l'un ou l'autre réseau; ne vous étonnez donc pas du petit black-out qui pourrait survenir.

N'ayant pas envie de publier une note essentiellement consacrée à ce sujet qui sent le désinfectant et pour tirer de leur torpeur les lecteurs mâles qui étaient déjà en train de fantasmer sur les jolies infirmières prévenantes qui seront aux petits soins pour moi; j'ai choisi de vous présenter un cheval que j'adore.Ushuaia

 

Oui, on peut dire que c'est fort à propos puisque c'est lorsque j'ai fait l'erreur de descendre d'Ushuaia sans attendre qu'il se soit arrêté, que je me suis un tantinet blessé.

 

Bien qu'il ait démontré de grandes aptitudes à causer des problèmes de fonctionnement à plusieurs cavaliers, ce grand Ushuaia est un cheval pour lequel j'éprouve une immense affection. Je ne manque jamais de lui rendre une petite visite à chacun de mes passages au manège et ce grand dadais me fait toujours sourire.

 

 

Je l'ai rencontré un peu par hasard, il y a un peu plus d'un an; il occupait alors le box voisin d'une jument que je montais et j'ai tout de suite été attiré par son air sympathique de géant débonnaire. Il faut dire aussi qu'il me rappelait un autre grand cheval que j'affectionnais particulièrement.

Ushuaia

 

J'ai éprouvé une amitié quasi instantanée pour Ushuaia et je resterai toujours convaincu qu'il est profondément gentil, affectueux, coopératif et volontaire.

Malheureusement pour lui, Ushu est désespérément craintif. Il n'a pas peur des humains mais par contre, le moindre élément extérieur inhabituel le fait paniquer et c'est là que commencent les problèmes…

Loin d'être un spécialiste en la matière, je suis intimement persuadé que le problème de cette montagne de gentillesse réside dans le fait que lorsqu'il prend peur, Ushu n'a aucune confiance en l'humain qui le monte et ne sachant pas se rassurer, il perd ses repères et s'engage dans une fuite éperdue et chaotique. Sa puissance et son explosivité, sa propension à faire des écarts aussi subits qu'imprévisibles placent alors rapidement son cavalier en fâcheuse posture. J'ai néanmoins l'impression qu'il ne cherche pas à se débarrasser de son cavalier mais qu'il ne le considère simplement pas comme une aide à vaincre la peur et que le perdre en chemin n'est pas un souci.

Ushuaia

 

Cette impression est renforcée par le souvenir des quelques fois où j'ai pu l'observer en liberté parmi ses congénères; il n'est pas dominant et les autres chevaux lui servent de repères.

Je l'adore ce grand nigaud et ses mimiques :-)

A bientôt, je repars me faire dorloter par les jolies infirmières… Et rêver un peu car la fée morphine est certainement en train de me mettre knock-out.

 

Et n'en profitez pas pour mettre le binz en l'absence du taulier ! ;-) 

NoelEquichance.jpg

A ne pas manquer également :

Noel4Balzanes.jpg

ListeNoel4Balzanes.jpg

24/11/2010

Au manège (8)

cheval

cheval

Galan

cheval

cheval

 

NoelEquichance.jpg

15:10 Écrit par Oli dans 2010 | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : manège, galan |  Facebook | | |

Au manège (7)

A l'inverse des acteurs d'une note récente, ceux-ci manifestaient plus d'intérêt pour l'appareil ou posaient plus volontiers.

Caramel

Topaz & Quitus

Cheval

Vas-y & Urlu

NoelEquichance.jpg

10:00 Écrit par Oli dans 2010 | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : caramel, topaz, quitus, vas-y, urlu, manège |  Facebook | | |

22/11/2010

100 notes sur le blog

C'est la centième note publiée sur ce blog et j'en profite pour marquer un peu le coup avant d'attaquer la suite.Brisan

 

On peut être motivé par différentes choses pour tenir un blog et me concernant, c'est avant tout pour le plaisir de partager la passion qui m'anime et qui se traduit le plus souvent en images.

Le "blogging" est un concept qui me plaît assez dans le sens où il permet une certaine interactivité entre les visiteurs et l'auteur du blog. Il y a aussi l'aspect "blogosphère" qui permet de découvrir et de nouer des liens avec d'autres bloggeurs. Je pense que je n'aurais pas continué sans ces interactions et j'aimerais profiter de cette centième pour remercier vivement toutes ces amies et ces amis bloggeurs que j'ai eu la joie de rencontrer virtuellement.

 

Au chapitre remerciement, il y a évidemment beaucoup de choses à dire et j'espère n'oublier personne…

Merci à vous qui visitez ce blog, merci à vous qui laissez une trace de votre passage. Merci également à vous qui avez choisi de promouvoir le blog en plaçant un lien sur vos pages; un remerciement particulier, car ces liens permettent, je l'espère, de faire également la promotion des associations qui me tiennent à cœur.

un photographe dans l'oeil

Merci également à toutes ces personnes que je croise au manège de "La Chevauchée", pour ces images que j'ai l'opportunité d'engranger grâce à vous. Je ne connais malheureusement pas les noms de tous vos chevaux, n'hésitez pas à me les signaler quand vous les reconnaissez sur l'une ou l'autre image et n'hésitez surtout pas à me demander la ou les photos qui vous plaisent, je serai heureux de vous les transmettre.
En ce qui concerne le manège, je serais bien ingrat de ne pas adresser un remerciement tout particulier à Fabi et Seba; d'une part parce qu'ils m'ont remis le pied à l'étrier après presque vingt années sans monter et également pour leur travail quotidien, pour leur gentillesse, leur disponibilité, leurs compétences, leur patience et leur sens de la pédagogie. Merci aussi pour tout le bonheur qu'ils apportent à ma fille adorée lors de ses leçons d'équitation.

Merci aux amis qui doivent se taper mes bavardages intarissables concernant les chevaux et qui doivent être vraiment soulagés quand je finis enfin par me taire.

Merci à ma pupuce qui fait de moi le plus heureux des papas.

Dakota & Val

 

Dasko

 

Merci à ces personnes de cœur qui ont choisi de se battre pour la cause animale et pour celle des équidés en particulier. Souvent incompris et trop peu soutenus, confrontés à de dures réalités; vous avez décidé de vous investir au quotidien pour une belle et noble cause en dépit des difficultés parfois quasi insurmontables qui se dressent devant vous.

 

 

Et merci à toi papa, toi qui m'a sans nul doute inoculé le virus de cette passion dès mon plus jeune âge et qui m'as toujours soutenu. C'est toi qui m'as fait connaître les chevaux et c'est grâce à toi que cette belle passion s'est développée, celle qui me permet de me sentir réellement vivant. Merci à toi maman qui m'a certainement insufflé le respect de ce qui vit ainsi que cette capacité à m'émerveiller des choses si simples et pourtant si belles qui nous entourent.

Mankala

 

Et enfin, comment ne pas remercier tous ces êtres merveilleux qui m'ont toujours tant offert, tous ces chevaux et autres équidés dont la rencontre m'a toujours apporté quelque chose ? Jamais je n'oublierai les instants privilégiés que j'ai pu vivre grâce à eux et la joie qu'ils continuent à me procurer.

Voilà, nous pouvons repartir pour la prochaine centaine de notes ! A condition bien entendu que je ne manque pas de photographies ni d'idées d'articles… Les projets sont bien là mais il va falloir les concrétiser !

 

 

 

 

 

NoelEquichance.jpg

22:29 Écrit par Oli dans 2010 | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : 100, merci, blog, mankala, dasko, brisan, dakota, val |  Facebook | | |