30/12/2011

Enfin, un peu de soleil :-)

Enfin ! Un rayon de soleil qui permet de sortir l'appareil photo et de prendre quelques clichés.

Julia, frisonQuant à Julia, elle est d'humeur égale comme toujours; qu'il pleuve, qu'il vente ou que le ciel soit bleu, la météo n'influence pas la douceur de son caractère.
Et comme d'habitude en hiver lorsque je la sors en piste, je dois l'y rejoindre pour qu'elle bouge un peu sinon, elle se plante devant la sortie et attend. En fait, j'ai une jument qui se comporte un peu comme un chien et je me promène donc dans la gadoue avec mon gros chien noir de 500 kilos.

Bien entendu, j'essaye que ma fille puisse capter son attention et en profiter puisqu'elle en a moins souvent l'occasion. Cette montagne de douceur est d'ailleurs une confidente qui garde ses secrets d'enfants et je m'en émerveille comme tous les papas le font certainement.Julia, frison

Oh, bien entendu, j'en fais moi aussi une confidente quand nous sommes seuls. J'ai toujours fait ça, je ne peux pas m'empêcher de bavarder durant le pansage et tant pis pour les chevaux qui doivent se farcir mes monologues; je les remercie d'ailleurs de s'y prêter de si bon gré.

Nous arrivons au terme d'une année qui a vu débarquer notre merveilleuse Julia au moment où je m'y attendais le moins. Comme quoi, la vie nous réserve bien des surprises…
Et si je regarde un peu en arrière, je vois l'évolution d'une belle relation où, durant les premiers mois, Julia passait son temps à m'obliger à me remettre en question. Maintenant, les choses semblent être fixées et ce qui est certain, c'est que j'ai avec elle, un véritable complice.

Julia, frison

Les vieux chevaux ont beaucoup à offrir pour autant que l'on puisse s'attacher à regarder dans une autre direction que celle des performances et ils ont toujours quelque chose à nous apprendre. J'aime beaucoup la compagnie de ces retraités qui, du haut de leur expérience, ne s'en laissent pas compter et dont la confiance se mérite.

Julia, frison

Voilà, je vous retrouve demain pour les vœux.

Julia, frison

23:47 Écrit par Oli dans Le journal de Julia | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : julia, frison |  Facebook | | |

Commentaires

Bonjour Olivier, ton récit m'a fait sourire et est émouvant en même temps! quelle belle rencontre et j'aime encore à relire sur le blog de Jules cette ferveur pour arriver au but; Jules est un magicien mais ça tu le sais et tu avais besoin de Julia à ce moment là, ce sont des rencontres merveilleuses. J'ai eu la même chance avec un homme il y a quarante ans et même s'il n'est plus là, il me porte et on dirait des petits miracles ces rencontres impromptues mais tellement nécessaires pour les deux.
Je vous souhaite à toi, ta famille et Julia de passer une année 2012 encore plus enrichissante et surtout pour vous tous une bonne santé.
Je vous embrasse tous
Laura

Écrit par : Laura | 31/12/2011

Merci Laura pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

Bonjour Olivier

j'adore la photo avec ta fille un amour de câlin et de passion..merveilleux Oli

que tout aille bien pour toi et tout ceux que tu aimes et pas que ceux a deux pattes ceux à 4 aussi
bonne année Oli

grosses bises de chez nous

Écrit par : nays | 31/12/2011

Merci nays pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

♥♥♥ j adore

Écrit par : Leci♥a | 01/01/2012

Merci Leci♥a pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

La dernière photo est superbe Oli! je suis contente de retrouver Julia sur ton blog, ça faisait un petit moment! :-))

Écrit par : Patou | 02/01/2012

Merci Patou pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

très belles photos: cascades de crinières!! bravo!
je voulais vous demander si vous aviez toujours Talquah, qui doit prendre cette année 31 ans. J'ai eu des poulains jumeaux du même père, la même année. En voyant sa photo, j'ai eu une bouffée de souvenirs qui me sont revenus.. ce fut une merveilleuse aventure qui n'a malheureusement duré que 20 ans. Cela me ferait plaisir d'avoir de ses nouvelles, mais aussi à Nelly Philippot qui possédait l'étalon Sahab-Rahhal.

Écrit par : marie | 26/01/2012

Merci marie pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.