30/09/2011

La dame noire des riengonautes ;-)

Julia, jument frisonUn vendredi de congé sous un beau soleil, quoi de plus propice pour emporter l'appareil photo en allant rendre visite à Julia ?

Et bien, à part de l'autre côté de la clôture, impossible de photographier la belle… Pas moyen de prendre un simple mètre de recul, elle reste invariablement collée à moi où que j'aille dans la prairie.
J'ai même essayé de la surprendre en me glissant derrière l'imposant Kikou pendant que Val lui donnait une friandise; peine perdue, Julia a simplement accéléré l'allure pour me rejoindre…

Si c'est bien embêtant pour les photos, c'est par contre une immense satisfaction sur le plan relationnel. Dès qu'elle me voit descendre le chemin vers les prairies, elle me fixe du regard et je vois ses naseaux frémir. Elle m'accueille avec un petit hennissement sourd et vient se coller à quelques centimètres de moi dès que je mets un pied dans la prairie. Je fais quelques pas et j'ai Julia à l'épaule droite et Kikou à la gauche comme deux gardes du corps.

Quand je regarde Julia, j'ai de plus en plus l'impression qu'elle est en train de rajeunir, elle est de plus en plus belle et de plus en plus gracieuse, sa robe est brillante et ses muscles roulent sous sa peau d'ébène; un vrai modèle…  Un truc marrant au passage : si les mouches sont bien embêtantes pour les autres chevaux, elles sont toujours moins nombreuses sur Julia alors que je ne lui ai jamais vaporisé le moindre répulsif; je n'ai aucune idée de ce qui peut causer cela.

Julia, jument frisonBien entretenue, bien soignée, chouchoutée, elle a la retraite qu'elle mérite et parfois, j'ai cette drôle d'impression qu'elle en est consciente et nous remercie de cette revanche sur le destin.
J'espérais bien nouer de forts liens avec elle mais l'amitié qu'elle m'offre va au-delà de mes espérances, je m'estime plus que chanceux et Julia est certainement le cheval de ma vie. Je crois l'avoir déjà écrit: il me semble retrouver en elle, un condensé des qualités que j'ai vues en d'autres avant elle. Elle est douce, me respecte et en même temps, elle a ce caractère bien trempé de grande dame à qui on ne la fait pas; sa confiance se mérite tout comme son amitié et elle n'hésite pas à me rappeler de temps à autre que rien n'est acquis et qu'une relation doit s'entretenir.
Elle est un tantinet possessive mais j'avoue que ça ne me déplais pas de la voir un peu jalouse à l'occasion notre "Julia des riengonautes" ;-)

 

Julia, jument frison

 

22:17 Écrit par Oli dans Le journal de Julia | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : julia, jument frison |  Facebook | | |

26/09/2011

Sauvetage

Il n'y a pas de petit sauvetage, qu'il soit spectaculaire ou qu'il passe inaperçu, chacun d'eux à le mérite d'exister en tant qu'acte bienveillant et noble. Enfin, noble… Entendons-nous bien, nous parlons de sauvetage et pas de bonne affaire saisie par l'un ou l'autre quidam qui voit l'opportunité d'acquérir un équidé à bas prix et se permet de le revendre ensuite en réalisant un substantiel bénéfice tout en se faisant passer pour un sauveur désintéressé. Oui, ce genre de pratique existe mais je n'ai aucune envie d'en débattre aujourd'hui; je préfère de loin aborder la question de manière positive et partager une expérience récente.

J'aurais aimé publier cet article plus tôt mais hélas, l'accès à l'administration du blog était quelque peu chaotique ces derniers jours; aussi, j'ai décidé de le remanier entièrement avant de tenter de le publier.

La semaine passée, un appel était lancé pour tenter de sauver une centaine de poneys dont l'avenir se profilait bien mal. Pour beaucoup, la filière viande équine est déjà une bien triste fatalité mais découvrir que tant de si petites vies puissent s'y retrouver est un véritable choc et certains d'ailleurs n'y croient pas. Pourtant, cette réalité est là, presque quotidienne ou en tous cas, hebdomadaire. Chaque semaine, de jolis petits poneys sympas font un bien triste dernier voyage qui les conduit vers leur macabre rendez-vous. Abattus, saignés, dépiautés, éviscérés, débités en quartiers, désossés et enfin, découpés ou hachés; ils deviennent ce morceau de chair rouge qui ne s'appelle plus que steak ou cervelas.

sauvetage,shetlands,poneys,equi'chanceIls étaient donc une centaine et parmi eux, quarante poulains arrachés à leurs mères alors qu'ils n'avaient pas plus de trois ou quatre mois; une véritable barbarie et un brise-cœur pour qui aime et respecte les équidés.

Aimer et respecter, deux belles notions, deux belles valeurs dont heureusement, beaucoup d'humains sont encore capables. S'il est à déplorer un gros manque voire une totale absence de ces valeurs chez quelques tristes représentants de la race humaine, d'autres les ont merveilleusement développées et pour ces personnes, aimer devient inconditionnel et le respect est un maître mot.

Parmi ces rares personnes, certaines s'investissent en totalité et sont prêtes à tous les sacrifices pour faire ce qu'elles font de mieux : sauver ou mettre tout en œuvre pour permettre de sauver ces vies que l'on écourte volontairement par appât du gain.
L'une de ces personnes me touche particulièrement dans ce qu'elle fait sans gloire mais avec courage et abnégation. La reconnaissance des humains, je crois qu'elle s'en tamponne complètement et à la limite, ça doit l'ennuyer de s'entendre dire : "c'est merveilleux ce que vous faites". Question sauvetage, elle a une expérience phénoménale et je serais bien curieux de savoir combien d'équidés de tous poils ont pu échapper à la mort grâce à elle; je crois que les chiffres seraient édifiants.

sauvetage,shetlands,poneys,equi'chanceElle, c'est Pili, tout simplement Pili. Elle n'y va pas par quatre chemins et n'hésitera pas à vous dire ce qu'elle pense sans prendre de pincettes; c'est peut-être d'ailleurs pour ça qu'on évite en général de lui marcher sur les pieds. En tout cas, sous des dehors parfois un peu bourrus et ses opinions un peu carrées, c'est un énorme cœur ambulant empli de compassion pour les animaux en général et les équidés en particulier. Le forum qui a permis de sauver Julia et tant d'autres équidés, c'est elle; l'annonce pour les poneys, c'est encore elle… On ne va pas faire la liste de ses actions, on y prendrait la journée.
Je vois toujours l'annonce qu'elle avait placée sur le forum pour Julia : "pour les amateurs de la race, qui veulent un beau grand nain de jardin (dos trop ensellé pour envisager de lui faire faire quoi que ce soit d'autre)

beau poil brillant, bon état général"…

Bon, revenons aux poneys…

sauvetage,shetlands,poneys,equi'chance

Sans avoir plus de détails, il semble bien qu'aucun ne soit monté dans le mauvais camion. Bien entendu, ça ne signifie pas qu'ils ont tous trouvé une bonne famille d'adoption mais bon, l'espoir est permis et c'est déjà une belle victoire en soit.

Mais ce qui me marque le plus, c'est ce sauvetage au goût particulier ; celui de samedi passé après qu'avec leur spontanéité habituelle, Jules et Item aient décidé de financer le rachat de trois bébés shetlands. On a beau n'être qu'un simple intermédiaire, un petit maillon de la chaîne, ça fait franchement du bien d'assister à ça, de voir ces petites frimousses débarquer et se jeter sur le foin avec des yeux tous ronds. Se laisser raconter la première semaine de l'un deux dans sa nouvelle famille et voir les yeux briller de joie, ça n'a pas de prix. C'est peut-être banal pour certains mais pour moi, c'est beau comme un coin de ciel bleu et ça réchauffe.

sauvetage,shetlands,poneys,equi'chanceCe jour là, j'ai également pu assister à l'arrivée de la dernière trotteuse sauvée par Equi'chance; une magnifique jument douce, gentille et proche de l'homme. Une perle rare qui à n'en pas douter, fera le bonheur de ses futurs adoptants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son regard ne trompe pas, je ne doute pas qu'elle ait compris que sa vie prenait une tournure bien différente de ce qu'elle avait pu connaître auparavant. Bahïa, ce n'est pas son nouveau nom, c'est simplement son premier nom car avant d'être sauvée, elle portait juste une lettre et un numéro…

sauvetage,shetlands,poneys,equi'chance

Outre Jules, Item, Pili, Equi'chance et les adoptants des trois bébés shetlands, j'aimerais remercier particulièrement toutes celles et ceux qui ont diffusé cet appel et ont peut-être contribué sans même le savoir à sauver l'un ou l'autre de ces poneys. Quant à ceux qui sont arrivés trop tard, ils peuvent toujours en sauver car chaque semaine, des équidés sont à sauver.

Merci.

16/09/2011

100 Shetlands à sauver d'urgence !

URGENT - A SAUVER !!!

shetlands à sauverIls sont plus d'une centaine et ils sont en sursis pour une semaine… Oui, le compte à rebours est lancé et dans une semaine, ceux qui n'auront pas été sauvés finiront sur les étals des boucheries.
Certains sont à peine sevrés, frêles petites vies d'à peine quelques mois perdues et apeurées qui connaîtront les couloirs de la mort si personne ne vient à leur secours. Pas d'état d'âme chez les chevillards, les quelques petits kilos de viande se négocient comme s'il s'agissait de simples objets.

Pourquoi autant ? Pénurie de fourrage… C'est court comme raison, il n'y a pas à épiloguer mais à agir.

Ils sont à Anvers et si vous décidez d'en prendre un ou plus, il vous faut l'argent en liquide et un transport pour aller les chercher. C'est du direct et il n'y a qu'une semaine de délai.

Détails : 40 poulains mâles à peine sevrés (entre 3 et 6 mois) : 75€ pièce – Juments entre 3 et 10 ans : 250 € pièce – Poulains de 1 à 3 ans : +/- 100 € pièce. Possibilité de négocier un prix pour achat par lot.

shetlands à sauverIl ne faut pas se voiler la face, il faut pouvoir affronter leurs regards innocents et avoir pour une fois au moins, le courage de regarder la vérité droit dans les yeux. On est loin de la vision d'un monde de bisounours.

Cliquez ICI pour voir l'annonce et si vous êtes intéressé, envoyez vos mails à l'adresse indiquée sur l'annonce !

 

shetlands à sauver

De grâce, ne saturez pas la personne dévouée qui coordonne l'action de sauvetage avec des e-mails curieux; contactez-la pour SAUVER et pas pour poser de simples questions ou dire que vous êtes désolé. Pardon d'être direct mais il y a autre chose à faire que de tourner autour du pot.

21:10 Écrit par Oli dans A sauver | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : shetlands à sauver |  Facebook | | |

11/09/2011

Heureusement qu'ils sont là...

portraits chevauxComment démotiver un bloggeur ?

Ce pourrait-être le titre d'une leçon donnée par Skynet et malheureusement, je suis un des élèves.

Alors oui, heureusement qu'ils sont là avec leurs poses, leurs mimiques et leurs attitudes car sans cela, j'abandonnerais.

Administrer un blog devrait être et rester avant tout un plaisir pour le bloggeur mais parfois, l'auteur d'un blog peut tenter de donner une autre dimension à cet espace et par exemple, en faire un outil pour délivrer certains messages, soutenir une cause, etc.
Pour ma part, dans ce cadre là, gérer le blog reste un plaisir mais il y a un engagement supplémentaire et une envie d'aller plus loin.

 

portraits chevauxLe blog est-il crédible ?
A priori, on pourrait dire oui car il peut-être comparé à n'importe quel autre média, il est simplement un vecteur d'information et ce n'est pas sa forme qui en influence la pertinence. Pourtant, il semble que le blog souffre d'un manque de légitimité sans doute causée par sa vocation première : être un espace personnel, genre de carnet où le lecteur découvre le quotidien de l'auteur. Autrement dit, il semble bien qu'une adresse Internet "www" soit plus crédible qu'une classique adresse de blog.

Créer un site web n'est pas des plus difficile et dès lors, on peut facilement rétorquer à l'auteur d'un blog qu'il a tout loisir de créer son propre site et de le gérer comme bon lui semble.
Oui mais, en ce qui me concerne, je vois de gros avantages à la forme du blog et le plus important est cette interactivité permise par les commentaires qui constituent un feed-back direct de ce que l'auteur propose.

portraits chevauxUn raccourci rapide permettrait de déclarer : "bin alors, fais ton choix; crée un blog ou un site suivant ce qui t'importe le plus"

Et s'il existait un autre choix ?

C'est ce que j'ai découvert un peu par hasard en début d'année en remarquant que certains blogs de cette même plateforme avaient une adresse d'un type différent : une adresse "www"
Aucune publicité n'avait été faite à ce propos; certains élus, choisis sur des critères inconnus avaient pu bénéficier d'un joli cadeau : un dns (Domain Name System ou Système de Nom de Domaine).

Un dns, ça a un coût et ça se paye annuellement; ce n'est pas exorbitant mais par contre, faire passer l'adresse blog en nom de domaine enregistré, ça coûte bonbon et Skynet décide donc, logiquement, d'offrir ces cadeaux avec parcimonie et sans trop d'échos.

portraits chevauxPour ce blog, c'est une clé; c'est ce qui lui manque pour se développer au mieux et voilà qu'après une rencontre avec la personne responsable des blogs, je reçois le précieux sésame.

Tout va bien dans le meilleur des mondes sauf que… J'ai envie de prendre ça autrement qu'à la légère et de proposer quelque chose de plus lorsque le changement se produira. Devant faire face à de gros soucis personnels, je garde donc religieusement mon cadeau en attendant d'être prêt pour le changement d'autant plus, qu'aucune limite de temps ne m'a été imposée pour concrétiser le projet. Mieux que cela, on me propose également une "skin personnalisée" pour le blog mais en me demandant de patienter car l'équipe chargée de la réalisation des skins est débordée. La skin, ce n'est pas vraiment important pour moi, le look du blog me convient bien comme ça et c'est donc du secondaire mais, j'associe le "patience, on est débordé" avec "OK, tu as le temps".

portraits chevauxSorti de certains déboires, me sentant enfin prêt et avec de jolis projets dans mes tiroirs, je complète le formulaire de demande de dns la semaine dernière et l'envoie tout confiant à la responsable des blogs. L'heure est enfin venue.

Bin non, l'heure est passée, on me répond qu'il est trop tard et que cela ne se produira pas. "Désolé"

J'ai beau défendre ma tartine, exposer les faits, arguer de l'absence d'une limite de temps… Rien n'y fait. Il reste cinq cadeaux à offrir et ils sont déjà réservés.
Par contre, la skin, on veut bien me l'offrir alors que je n'en ai pas besoin; la seule chose dont j'ai besoin c'est le dns et surtout, le transfert.

Démotivé ? Bien entendu. Et d'autant plus démotivé puisque je me heurte à un mur, qu'il paraît que mes e-mails fatiguent et que de toute manière, "on" a vite zappé en y répondant même plus. Subit et ferme-la.

portraits chevauxQue faire ? Pour l'instant pas grand-chose; de toute manière, le quidam n'a rien à dire et quand bien même, on ne l'écoute pas. Continuer comme ça ? Aucune envie mais bon… Tant pis, blogger ne sera plus la même chose.

Au bac les projets, adieu la crédibilité et vogue la galère.

Tiens, au fait, cet article devait paraître hier mais hier, la plateforme était en panne…

12:02 Écrit par Oli dans 2011, Brol | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : portraits chevaux |  Facebook | | |