22/03/2011

Young Love Story

Young Love Story, trotteuseYoung Love Story est une jument trotteuse âgée de cinq ans et à l'instar de tant de ses congénères, elle était destinée à finir en steak ou en cervelas. La raison ? Comme déjà mentionné dans un précédent article, il suffit que les performances ne soient pas satisfaisantes ou qu'elle ait commis trop de fautes; dans le monde des courses hippiques, la vie d'un cheval tient à peu de choses et la réforme est une épée de Damoclès  au dessus de chaque tête.

Cet univers uniquement axé sur le profit et où le respect de l'animal n'a pas sa place me révoltait déjà comme tout véritable passionné de chevaux. Dernièrement, j'ai été très touché par le discours prononcé par Christelle d'Equi'chance, par l'immense compassion qu'elle éprouve pour ces laissés pour compte, pour toute cette émotion qui imprégnait chacun de ses mots et par l'engagement en leur faveur dont elle fait preuve avec son mari Fabian.

Young Love Story, trotteuseLes trotteurs sauvés de la boucherie sont souvent victimes d'idées reçues les concernant et je dois bien avouer que tant vis-à-vis d'eux que des galopeurs, j'étais également imprégné par l'un ou l'autre de ces a priori jusqu'il y a quelques années. Pourtant, l'image que l'on peut avoir d'eux sans vraiment les connaître est tronquée et ne leur correspond pas.

Le plus grand a priori à propos des trotteurs est qu'ils ne galopent pas ou du moins, qu'ils ne le font pas facilement. Une autre idée reçue qui à la vie dure est celle qui prétend que ces chevaux sont des bêtes de compétition, boules de nerfs qui trépignent sur place en attendant le starter. D'autres encore, qui ne vivent que par et pour l'obstacle; soutiennent mordicus qu'ils sont incapables de sauter. Je ne désire certainement pas entrer dans une polémique concernant ce dernier point; toutefois, je crois qu'il faut savoir garder les pieds sur terre et examiner les choses avec un certain pragmatisme. Pratiquer l'obstacle peut s'avérer très amusant et les nombreux concours organisés offrent la possibilité à tous les cavaliers de sortir en compétition. Cependant, soyons réalistes : les cavaliers aptes à revendiquer une place en compétition de haut niveau ne sont pas légions. Là, il y a un choix à faire et je crois que malheureusement, il est trop souvent orienté par le rêve et la fougue que par le rationnel. Les trotteurs ne sont pas incapables de sauter mais ils ne sont évidemment pas destinés à cela et ce ne sont pas des chevaux de grand-prix. Ceci étant dit, en équitation, il y a bien d'autres disciplines où l'on peut prendre du plaisir…

Young Love Story, trotteusePrendre du plaisir… Là est la clé et je ne doute pas un seul instant que notre amie "Love" (pour faire plus court) offrira cette clé à celui ou celle qui l'adoptera.

Parti pour le plaisir de rencontrer Christelle, Fabian et tous leurs protégés tout en comptant bien en profiter pour tirer quelques portraits, je suis vite tombé sous le charme attachant de Love. Comme d'autres trotteurs rencontrés précédemment, Love démonte les deux grandes idées reçues en quelques minutes. Tout d'abord, c'est une jument calme, curieuse, sympathique et proche de l'homme; ce n'est certainement pas un cheval apathique mais on est à cent lieues de l'image de l'animal nerveux qui ne pense qu'aux lignes de départ et d'arrivée. Love est une jument parfaitement équilibrée, respectueuse et collaborative; elle vient spontanément à notre rencontre et se laisse manipuler sans aucun problème et sans mouvement d'humeur.

En liberté, Love fait immédiatement la nique au mythe du trotteur qui ne galope pas en s'ébattant gaiement avec ses congénères. Elle n'a pas besoin d'être sollicitée pour le faire, elle galope parce que cela lui plaît et qu'elle y prend du plaisir.

young love story,trotteuse

young love story,trotteuse

 

Prendre du plaisir… Comment ne pas le faire en devenant complice d'une telle créature ? Elle a tout pour rendre heureux et ne se prive pas de le montrer et elle n'espère qu'une chose : qu'on s'intéresse à elle, ce qu'elle mérite amplement.

Il y a quand même des idées reçues positives qui s'avèrent vraies et passent pourtant au second plan même si beaucoup de propriétaires peuvent en témoigner. Les trotteurs sont des chevaux solides et résistants; ils ont un cœur énorme et donnent sans compter.

Elle est belle, elle est douce et affectueuse, elle est jeune, elle est débourrée à la monte et cherche un(e) cavalier(e)  avec de l'expérience qui voudra l'adopter et s'en occuper jusqu'à la fin de ses jours.
Modalités d'adoption et contacts : Equi'chance

Young Love Story, trotteuseL'adoption de Young Love Story permettra à l'association de sauver un autre équidé de la boucherie.

young love story,trotteuse

 

 

 

 

Commentaires

Merci Olivier pour ce bel article ! Parce qu'elle le vaut bien ;-)

Écrit par : Kryss | 22/03/2011

Merci Kryss pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

Merci à toi et à Fabian pour ce que vous faites et comme tu le dis : elle le vaut bien.

Visiblement, ce post n'attire pas les réactions comme souvent lorsqu'il s'agit de protection animale. Quoi qu'il en soit, j'espère que Love trouvera bien vite une famille. Ce qui est certain, c'est que ceux qui l'adopteront ne le regretteront pas car Love est vraiment une chouette jument qui a envie de donner le meilleur d'elle même.

Écrit par : Oli | 24/03/2011

L'extérieur du cheval a une influence bénéfique sur l'intérieur de l'homme (W. Churchill)

Bonjour Oli

oui les chevaux de courses !! je trouve déjà le principe lamentable..que les hommes jouent a la course entre eux et non avec des animaux de plus bien souvent dopés etc...idem courses de lévriers etc.. et qu'on interdise de vendre de la viande de cheval tout simplement !! mais voilà les papilles gustatives passent avant tout.. pauvre de nous..

grosses bises oli et à ta puce et à la belle

Écrit par : nays | 24/03/2011

Merci nays pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

Bonjour Nays ;-)

L'argent, toujours l'argent... Les paris sur les courses brassent des millions et l'apreté au gain engendre bien des dérives. Pas de place pour les valeurs de respect et de compassion; le fric, toujours le fric.
L'interdiction de la consommation de viande de cheval... Oui et non car si cela devenait réalité dans notre pays, la viande serait alors exportée vers d'autres. Si l'abattage était interdit, les chevaux feraient alors de longs voyages pour être abattus autre part. C'est ce qui s'est passé aux States et maintenant, les chevaux font d'horribles voyages, parfois de milliers de km pour être abattus dans des conditions atroces au Mexique.

Par contre, je suis convaincu que ce qu'il faut avant tout, c'est combattre les croyances, les idées induites par la filière viande pour elle faire ses bénéfices. L'hippophage croit majoritairement à tort qu'il consomme la viande la plus saine qui soit. S'il voyait ce qui entre aux abattoirs et connaissait l'histoire de ce qu'il a dans son assiette; s'il savait parfois le nombre de médicaments qui ont été injectés à son steak quand il était encore vivant... il y réfléchirait peut-être à deux fois. Le confronter à l'image du regard de ce qu'il mange le ferait également réfléchir. Les grands rayons de viande préamballée font partie de la manipulation orchestrée par la filière viande; l'image de l'animal en chair et en os est occultée et disparaît. Le morceau de viande n'est plus attaché à rien, il n'est plus qu'une chose rouge sous cellophane que le client prend comme il prend une boîte de conserve ou un bocal dans un rayon...
Le cheval passe également inaperçu dans l'écriture minuscule consacrée à la composition de certains produits... Cervelas, fricandelles, certaines boulettes de potages, etc...

Bisous

Écrit par : Oli | 24/03/2011

L'extérieur du cheval a une influence bénéfique sur l'intérieur de l'homme (W. Churchill)

Bonsoir Oli,
Je connaissais bien le monde des pauvres chevaux de courses, comme je te l'avais déjà expliqué, il m'écoeure et me dégoute au plus haut point. Tant et si bien que je n'ai pu en sauver qu'un seul....alors que mon coeur les aurais tous pris...
Je n'ai aucun préjugé sur les trotteurs. J'ai eu l'occasion de croiser le chemin d'une jument de 7 ans qui s'appelait Kantel. Elle était fabuleuse et j'allais partout avec elle, même au bois de la cambre à Bruxelles. J'avais confiance en elle et elle en moi. Mais il est vrai que j'ai eu énormément de difficultés à la faire galoper. Néanmoins avec beaucoup de patience, j'ai fini par trouver de petites astuces et elle galopait de plaisir...
J'ai toujours été contre l'hippophagie, au point qu'il n'y a pas longtemps, j'ai demander à la boucherie du Colruyt, comment ils pouvaient vendre un cheval en morceaux...et je t'assure que ma voix à raisonner dans tout le magasin...mais rien n'y fait, la semaine suivante, il y en avait encore...C'est horrible.
Je viens de lire ta réponse à Nays. Merci pour les infos, car c'était encore quelque chose que j'ignorais...bien que je ne mange plus de viande depuis longtemps.
Je t'embrasse bien fort.
Toute mon amitié
Fanchon

Écrit par : Françoise | 24/03/2011

Merci Françoise pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

Bonjour , Est-il a vendre ou pas ? Car il m'intérèsse énormément .

Écrit par : Nou' l'amoureuse des chevaux . | 21/12/2012

Merci Nou' l'amoureuse des chevaux . pour ce commentaire

Répondre à ce commentaire

Bonjour Nou,

C'est dans le texte : modalité d'adoption voir Equi'chance

Écrit par : Oli | 22/12/2012

L'extérieur du cheval a une influence bénéfique sur l'intérieur de l'homme (W. Churchill)

Les commentaires sont fermés.